Notre dernier guide des événements les plus intéressants du monde du marketing de recommandation

1. Il est prouvé que promouvoir l’arrogance des consommateurs augmente le bouche-à-oreille

Vous souhaitez renforcer le bouche-à-oreille autour de votre entreprise ou de votre produit ? Une nouvelle étude publiée par l’Université d’Etat du Michigan a révélé que vous pourriez vouloir exploiter le sentiment d’arrogance de vos clients. C’est vrai, faire appel à la fierté des clients de trouver une bonne affaire ou un bon produit signifie davantage de recommandation à ses amis et sa famille via le bouche-à-oreille. Pourquoi ? Nous connaissons tous cette sensation d’avoir déniché une affaire en or et de vouloir en parler aux autres. Nous nous vantons des réussites de notre shopping pour la même raison que nous nous vantons de n’importe quoi d’autre—cela nous met en valeur.

Cependant, les entreprises doivent évidemment continuer à se concentrer sur la qualité de leur produit ou de leur offre avant d’activer l’arrogance des consommateurs—la même étude a également révélé que le déclenchement de l’arrogance signifiait une communication de bouche-à-oreille plus importante sur l’expérience, que les clients aiment ou non le produit, c’est-à-dire davantage de retours positifs via le bouche-à-oreille si ceux-ci sont satisfaits mais aussi davantage de retours négatifs s’ils ne le sont pas.

Ainsi, bien que cela puisse être une arme à double tranchant si les entreprises ne sont pas prudentes, l’activation de l’arrogance des consommateurs est un pari sûr dans l’objectif d’accroître le bouche-à-oreille.

2. Les campagnes d’éducation se tournent vers le marketing d’influence durant la pandémie

On peut affirmer sans risque que la pandémie a forcé toutes les industries à modifier leurs activités d’une manière ou d’une autre. Après des mois d’assignation à résidence et de licenciements, les gens ne dépensent ou ne consomment pas de la même manière. Mais heureusement, pour les marques, cela signifie aussi que les consommateurs passent plus de temps que jamais sur les réseaux sociaux. Dans un effort de diffusion des informations importantes de manières rapide et efficace, les entités gouvernementales, éducatives et de santé publique se tournent vers les influenceurs pour amplifier pour la première fois les campagnes éducatives et les annonces de service public.

Le gouvernement finlandais s’est tourné vers les influenceurs pour diffuser des conseils pratiques sur l’aplatissement de la courbe, et le ministère britannique du développement international a utilisé des YouTubeurs pour faire taire les fausses rumeurs sur le virus. Si les campagnes d’influence basées sur les produits ne vont nul part, l’évolution des nouvelles industries et des entités publiques vers le marketing d’influence démontre que les influenceurs sont devenus plus que jamais partie intégrante du marketing global, quel que soit le secteur.

3. Selon les sages de Harvard, les incentives pour la personne parrainée sont cruciales

Lorsqu’il s’agit du parrainage, les questions sont infinies (croyez nous, nous les avons toutes entendues).

Une question récurrente est la suivante : dois-je offrir une récompense pour l’ami parrainé ? Et si nous conseillons naturellement de le faire, cela ne convainc pas toujours. Heureusement pour nous, en juillet, des chercheurs d’Olin Business School, de l’Université de Californie à San Diego et de l’Université de Harvard se sont penchés sur la question du comportement des consommateurs et se sont demandés lesquels des incentives “pro-sociales”, c’est à dire favorables à l’ami parrainé, ou “égoïstes”, c’est à dire favorables au parrain référent, fonctionnaient le mieux lorsqu’il s’agissait d’orienter les consommateurs et de les inciter à adopter le comportement souhaité.

Dans le cadre d’une enquête menée auprès de plus de 6 000 clients, ils ont testé différentes combinaisons de récompenses et incentives pour les encourager à télécharger une application.

De l’absence de toute récompense financière à une récompense et une incitation partagées, en passant par une incitation unilatérale, leur conclusion a été que l’incitation et la récompense pour l’ami parrainé peut être la partie la plus importante d’un système de parrainage. Qu’est-ce que cela nous apprend ? Le plus important : ne sous-estimez pas le pouvoir des connections sociales et du comportement prosocial des consommateurs.

4. La pandémie prouve que le marketing d’influence est plus puissant que jamais

Au début de la pandémie, beaucoup se sont demandé si la réduction des budgets marketing et les restrictions de confinement signifieraient la fin des influenceurs tels que nous les connaissons. Mais, au contraire, la pandémie a rendu l’industrie du marketing d’influence plus forte que jamais. Alors, qu’est ce qui a rendu ces prédictions si fausses ? Tout d’abord, la consommation des réseaux sociaux ayant atteint un niveau record, de nombreuses marques ont décidé de suivre les consommateurs et se tourner vers les influenceurs. La production de publicité traditionnelle étant suspendue, les marques se sont tournés vers l’option plus sûre des messages sponsorisés et des contenus créés par des influenceurs. Par ailleurs, alors qu’ils étaient coincé chez eux, les consommateurs recherchaient un contenu pratique qui reflète et réponde à leurs limites en matière d’achats et de loisirs. YouTube a connu une croissance de 145% pour les seuls contenus destinés à la maison et la remise en forme, et les influenceurs étaient prêt à fournir des contenus fiables et fait-maison. De plus, avec la fermeture des magasins physiques, le e-commerce a également connu une croissance astronomique, les achats étant moins axés sur le shopping en magasin mais davantage sur la navigation en ligne. S’il est peut-être trop tôt pour dire que c’est la “nouvelle normalité”, il est évident que le marketing d’influence est là pour rester.

5. Améliorer l’engagement des employés grâce à ces 6 questions

Avec des employés du monde entier travaillant depuis leur domicile, l’engagement de ceux-ci est plus important qu’il n’a jamais été. De plus, comme de plus en plus de recherches établissent un lien entre l’engagement des employés et la réussite globale de l’organisation, il est dans l’intérêt de tous de se concentrer sur la stimulation de cet engagement. Comment pouvez-vous identifier et résoudre les problèmes auxquels vos employés sont confrontés ? Commencez par demander à vos employés comment vous pouvez faire mieux. Des simples questions comme : Y a-t-il quelque chose dont vous avez besoin de la part de l’organisation pour réussir dans votre rôle ? Y a-t-il quelque chose qui n’est pas clair dans votre rôle ? Avez-vous une vision de la manière dont ce rôle vous aidera à atteindre vos objectifs ? Autre conseil : essayez de vous renseigner au moins une fois par mois pour éviter que les petits problèmes ne se transforment en problèmes importants. Si vous n’avez pas le temps, mettez en place une équipe d’engagement des employés composée de leaders et attribuez leur des collègues spécifiques avec lesquels s’entretenir. Mais ce n’est qu’un début. Ne vous contentez pas de cette information. Agissez rapidement pour vous assurer que vos employés sont impliqués sur le long terme.

Répondre

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont signalés dune *

Commentaire