Il n’y a rien de niche dans le parrainage digital

Il n’y a rien de niche dans le parrainage digital

Les E-cigarettes ont été inventées en 2003. Le premier brevet pour les Hand Spinner a été déposé dans les années 90. Les individus consomment du lait d’amande depuis le 13e siècle. Il n’y a rien de nouveau dans tout cela, mais soudainement on retrouve ces modes partout.

C’est ce qui se passe lorsqu’un phénomène de niche devient grand public, et c’est exactement ce qui s’est produit pour le parrainage digital en 2017. Autrefois perçu comme une prise de risques, les audacieuses marques Uber et Airbnb l’ont osé : c’est maintenant la forme la plus puissante d’acquérir de nouveaux consommateurs.

C’est pourquoi les géants internationaux tels que Zalando, le plus gros distributeur européen de prêt à porter en ligne, et Expedia, la plus grosse agence de voyages en ligne à l’international, ont tous deux récemment emboîté le pas et adopté le parrainage digital. Comme Feelunique, ASOS, Telefónica et une centaine d’autres marques avant eux, ils se sont associés avec l’expert leader européen Buyapowa pour lancer un programme spécialement designé pour que leurs consommateurs partagent, et recrutent leurs amis.

Bien entendu, tout comme votre Starbuck local ne vous proposait pas de lait d’amande il y a quelques années, aucune de ces marques n’ont priorisé le parrainage jusqu’à ce que leurs consommateurs soient en demande. Selon la Ivy League data-scientists de la Wharton School of Business of Pennsylvania, 83% des consommateurs souhaitent pouvoir facilement recommander aujourd’hui à leurs amis, la marque ou les services qu’ils apprécient. Etonnamment, jusqu’à cette année, 87% des marques ne déniaient s’en préoccuper - ci-après ce qui arrive lorsque ces consommateurs en sont déçu :

That is the LAMEST

Heureusement ce types de commentaires se raréfient à mesure que les marques commencent à écouter leurs consommateurs et répondent à leurs demandes. Mais, bien que l’opinion commune aura joué une part cruciale vers son adoption, même les marques les plus branchées se refusaient à intégrer le parrainage digital à leur mix marketing sans chiffres qui prouveraient sa valeur. Elle n’est plus en doute aujourd’hui :

  • Les taux de conversion pour un consommateur parrainé excèdent à présent 40%.

  • La valeur de commande moyenne est jusqu’à 50% plus élevée comparé à un consommateur traditionnellement recruté.

  • La fidélité augmente d’un tiers, les consommateurs ambassadeurs non seulement achètent plus souvent, mais dépensent aussi plus que d’ordinaire.

A cette période l’année prochaine, les professionnels parleront peut être de la messagerie RCS, des vidéos interactives, ou utiliseront Alexa pour leurs prospection commerciale. Mais aujourd’hui l’heure est à la gloire du parrainage digital. La question est la suivante : votre montre est elle réglée ?